(514) 688-5214 [email protected]

Dans les villes qui traitent leur eau afin de la rendre potable et hautement disponible pour leurs résidents et visiteurs, il est convenu d’utiliser des technologies qui, ensemble, contribuent à nettoyer l’eau de manière aussi efficace que possible.

Selon la ville, il faudra bien entendu caractériser la source d’eau afin de savoir si celle-ci contient un haut taux de contaminants comme des coliformes. Habituellement, l’eau vient d’un puits creusé dans le sol ou encore, d’un bassin d’eau en surface, comme un lac ou une rivière. Plusieurs villes côtières ajoutent aussi un processus de désalinisation afin de pouvoir s’approvisionner en eau dans l’océan mais ça demeure très coûteux, pour ne pas dire prohibitif. De plus petites installations utilisent aussi des bassins de récupération de l’eau de pluie.

Une fois l’eau de la source identifiée et caractérisée, il sera alors possible de déterminer quel type d’équipement sera nécessaire pour nettoyer celle-ci, notamment grâce à des systèmes de filtration.

Parmi les méthodes utilisées pour nettoyer l’eau, on retrouve:

  1. Le pré-traitement
    • Le dégrillage et le tamisage (procédés physiques)
    • La préoxydation (via le chlore ou l’hypochlorite de sodium, l’ozone, le dioxyde de chlore ou le permanganate de potassium)
  2. La clarification
    • La coagulation ou la floculation (procédé physico-chimique)
    • La décantation ou la flottaison (pour la récupération des “flocs”)
    • La filtration (elle permet de retenir les matières en suspension qui n’ont pas été piégées lors des étapes précédentes ou qui ont été formées lors de la pré-oxydation)
  3. L’affinage
    • L’affinage (a pour effet l’oxydation et la biodégradation des matières organiques et l’élimination ou l’absorption de certains micropolluants)
    • L’ozone (recèle un grand pouvoir désinfectant pour l’élimination des virus et des spores bactériennes)
    • Le charbon actif (matériau poreux qui possède une très grande surface spécifique qui permet l’adsorption et la dégradation par voie microbiologique des matières organiques naturelles et des micropolluants organiques, notamment les pesticides)
  4. La désinfection
    • L’oxydation chimique (la chloration est actuellement le procédé de désinfection le plus fréquemment rencontré, à la fois pour le prix de revient du chlore et pour sa simplicité de mise en œuvre)
    • Les rayonnements ultraviolets et la filtration sur membrane (les rayons ultraviolets ont un pouvoir germicide élevé et les procédés à membrane empêchent théoriquement tout microorganisme de pénétrer dans le réseau de distribution)

Il faut comprendre que la désinfection, commune à tous les traitements, est la plus importante. Elle a pour but de neutraliser tous les virus et bactéries pathogènes. Elle n’est efficace que si l’eau a été préalablement bien traitée, notamment dans le cas des eaux de surface. Bien que les eaux souterraines soient souvent naturellement exemptes de microorganismes, la désinfection prévient le risque d’une contamination par infiltration dans la ressource et dans le réseau.

Pour que la désinfection soit totalement efficace, il convient de maintenir un résiduel de désinfectant dans l’eau distribuée jusqu’au robinet du consommateur. Lorsque la désinfection finale est réalisée par l’ozone (qui présente un faible pouvoir rémanent), par les UV ou par les membranes, une légère injection de réactifs chlorés (chlore, eau de Javel ou dioxyde de chlore) est nécessaire.

Alors si on résume, pour une filière classique de traitement de l’eau potable, on parle des étapes suivantes:

  1. Pompage
  2. Pré-traitement
  3. Clarification
  4. Affinage
  5. Désinfection
  6. Distribution

Comme le cas de chaque ville est unique, il se peut que votre système soit différent du cas classique présenté ici mais vous aurez compris que le travail de nettoyage a lieu à la fois sur le plan physique avec la séparation des contaminants mais aussi, sur le plan chimique pour la neutralisation de ceux-ci.

Une fois nettoyée et prête à boire, l’eau peut être distribuée jusqu’aux consommateurs et là encore, il faut assurer un suivi pour éviter une contamination par le réseau.

L’accès à l’eau potable demeure un défi de taille, à travers le monde.

Via les services-conseils d’AquaDev, nous pouvons vous aider à avoir un accès à une eau propre et délicieuse. Contactez-nous pour tous les détails concernant nos services liés à l’eau potable, pour votre ville.