(514) 688-5214 [email protected]

À l’occasion de la journée mondiale de l’eau du 22 mars 2017, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, via leur Programme Mondial pour l’Évaluation des Ressources en Eau (WWAP) a publié le Rapport Mondial Sur La Mise En Valeur Des Ressources En Eau 2017: “Eaux Usées, Une Ressource Inexploitée”.

Cette édition du Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau est axée sur les “eaux usées” et vise à informer les responsables politiques et les décideurs, tant au sein de la communauté de l’eau qu’à l’extérieur, sur l’importance de gérer les eaux usées comme une ressource et comme une source sous-estimée et durable d’eau, d’énergie, de nutriments et d’autres sous-produits réutilisables, plutôt que comme une chose dont il faut se débarrasser ou un désagrément qu’il faut ignorer.

Une meilleure gestion des eaux usées procure des avantages sociaux, environnementaux et économiques et est indispensable pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Négligence généralisée

Le rapport de 180 pages, rédigé en anglais, nous informe que les eaux usées sont cruellement négligées.

Il est estimé que dans le monde, en ce moment, environ 80% des eaux usées (et 95% dans certains pays en voie de développement) sont rejetées dans des plans d’eau sans être traitées.

Les conséquences d’une telle pratique sont alarmantes.

La pollution des rivières augmente dans la plupart des rivières d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. En 2012, quelques 800,000 morts ont eu lieu en raison de l’eau contaminée, à travers le monde.

Ce n’est pas mieux dans les zones mortes des océans qui reçoivent les décharges d’eaux usées, souvent non-traitées. On estime qu’il y a 245,000 km carrés d’écosystèmes marins qui sont affectés. Ceci a un impact direct sur les activités de pêche, la chaîne alimentaire et les modes de vie.

Nouvelle lecture de l’importance des eaux usées

Avec la rareté de l’eau dans plusieurs régions du monde, les eaux usées sont désormais vues comme autant d’opportunités pour traiter et réutiliser celles-ci.

Une analyse récente de 181 montre que seulement 55 d’entre-eux avaient de l’information, complète ou partielle, concernant la génération, le traitement et l’usage des eaux usées. C’est peu. Il reste beaucoup de travail à faire pour conscientiser les décideurs à l’importance des eaux usées et de leur potentiel pour un usage durable.

Il nous faut promouvoir l’innovation liée aux technologies de traitement des eaux usées. De nouvelles approches, aussi, doivent être envisagées.

Ainsi, il faut désormais informer la population de l’importance d’avoir un plan convaincant concernant les eaux usées. Tout le monde y gagne car en protégeant nos plans d’eau, nous favorisons la bonne santé des gens et de l’environnement, en général.

En résumé, il faut cesser de voir l’eau usée comme un rejet à oublier une fois qu’il a été retourné dans une rivière. Les eaux usées doivent faire l’objet d’un plan soigneusement conçu pour favoriser la santé, l’environnement et le développement durable.

Saisissons cette fenêtre d’opportunité de se mobiliser pour faire des eaux usées un allié, partout où sont produites ces eaux qui ne demandent qu’à être valorisées.